le montage

Microphotographie.

Grains de sable ou foraminifères, pour photographier ce petit monde j’utilise en premier une bonne bino avec zoom pour trier les éléments dignes d’intérêt.

table et bino de sélection
table et bino de sélection

Lorsque le tri est effectué je passe à côté pour l’opération macro.

l'ensemble du labo
l’ensemble du labo
autre vue
autre vue

Appareil photo numérique Sony, soufflet Nikon, optique Canon, Zeiss ou Minolta suivant les besoins, l’ensemble est monté solidement sur un vieux banc de reproduction Polaroïd (bricolé pour les besoins) bien costaud et bétonné au sol.

installation
installation

Mon « ascenseur micrométrique » fait maison (explications dans un prochain article) me permet de faire du Stacking sur 15, 20 ou 30 images traitées ensuite par le logiciel gratuit « Combine Z P ».

Ceci me donne des résultats amplement suffisants afin d’avoir une image dont les besoins réels sont en général le 10×15 voire de temps en temps le 18×24.

Les éclairages sont en lumière froide par fibres optiques et j’utilise de temps en temps le classique pot de yaourt afin de diffuser la lumière.

l'éclairage
l’éclairage

Pour finir je travaille en grande ouverture et rarement en dessous du 1/100ème, quand à la sensibilité iso cela va de 200 a 400

au travail
au travail

Un jour viendra peut-être où je changerai de matériel pour travailler au flash électronique en pose longue afin de rechercher un peu plus de netteté……..

Un remerciement particulier à mon ami Jean Marc Tourreille pour ce petit reportage photographique.

Une réflexion au sujet de « Microphotographie. »

Les commentaires sont fermés.