———-FORAMINIFERA———-

Porquerolles.-torpi-55

« LE MONDE DES FORAMINIFÈRES »

Quelques chiffres d’un monde animal miniature méconnu :
– les origines de ces animaux sont estimées à environ 550 millions d’années et leurs tailles les plus courantes vont de 0.25 mm à quelques mm (il en existe de plus petits et des géants qui peuvent atteindre 15 cm et c’est le cas des nummulites)
– Hérodote (5 siècles avant J.C.), Strabon (- 57 + 25) ou Pline l’ancien (+ 23 + 79) avaient déjà repéré ces petites bêtes en grande quantité dans les pierres calcaires des pyramides d’ Egypte, mais en 1758, on ne parlait encore que d’une vingtaine de foraminifères (10éme édition de Systema Naturae du suédois Ch. De Linné).
– Cette science – la micropaléontologie – ne prit un envol réel que vers les années 1920 pour les besoins de la recherche pétrolière et aujourd’hui plus de 50.000 espèces de foraminifères ont été recensées depuis leur apparition sur terre et l’on en compte 5.000 de vivantes ce jour.
– 3 milliards d’individus au m3 dans certaines roches calcaires du bassin parisien. Exemple : la pierre à Liard du mont Berny dans l’Oise.

Continuer la lecture de ———-FORAMINIFERA———-

SABLE DE LA MER DES FALUNS DU  » QUIOU  » AU SUD DE SAINT-MALO.

 

LE QUIOU :  situé dans le plein sud de Saint- Malo  ( 33 Km à vol d’oiseau dans les 177° ), cette commune de 350 habitants est riche de son histoire. Cet endroit se trouvait en bordure de la mer des Faluns il y a 15 millions d’années environ (Miocène)  et ressemblait à celui d’une mer tropicale de Polynésie avec des eaux transparentes  qui faisaient se rejoindre   Manche   et Atlantique. A cette époque et dans cette région, n’oublions pas que le climat allait de tempéré à chaud et que la vie grouillait de mille choses en mer.

Jocelyne, de Pleudihen sur Rance, m’avait envoyé un sable d’une carrière du Quiou. A première vue ne distinguant pas grand chose dans cet amas gris clair (ci après) et sans parler bien sur de déception je n’y voyais qu’un vague sable calcaire .

 

14-10-27_faluns-1-W6

 

Mais je sentais bien qu’il me cachait quelque chose. Alors je l’ai passé à grande eau dans mes filtres de 1,940 mm et 0,930 mm.

_boites-filtration-W6

 

Grande et agréable fut ma surprise de voir sortir de ce lavage de petites choses qui méritaient quelques photos afin que vous puissiez comme moi découvrir partiellement bien sur, quelques richesses d’un monde oublié. Comme quoi le lavage d’un sable peut procurer un petit bonheur surtout pour les sables de mer. Continuer la lecture de SABLE DE LA MER DES FALUNS DU  » QUIOU  » AU SUD DE SAINT-MALO.

A la découverte des sables et des foraminifères

%d blogueurs aiment cette page :