Eine unbekannte Welt am Fuße des Porquerolles

C’est à quelques centaines de mètres au large de l’ile de Porquerolles par environ 65 m de profondeur que j’ai trouvé dans ce sable une multitude de foraminifères plus beaux les uns que les autres et réunis sur la photo suivante.

foraminifères récoltés dans un sable de Porquerolles - France.
foraminifères récoltés dans un sable de Porquerolles – France.

Il y avait dans l’un d’entre eux en particulier, ein Aufruf zum interstellaren Reisen.

Foraminifèra: Orbulina universa, un monde inconnu.
Foraminiferen: Orbulina universa, eine unbekannte Welt.

MAIS LA RÉALITÉ EST BIEN PLUS TERRESTRE : Il s’agit d’ Orbulina universa d’Orbigny 1839

Foraminifère magnifique par sa finesse et sa forme parfaite, mais si fragile qu’il suffit de le toucher pour le casser. Er ist nicht allein in diesem Fall, ist wahr, mais ces petites boules ont toujours attiré mon regard. L’hiver dernier j’avais fait quelques photos d’Orbulina.

Orbulina universa de Porquerolles
Orbulina universa de Porquerolles
Orbulina universa de Porquerolles
Orbulina universa de Porquerolles

Mais je suis reconnaissant à Monsieur Jean-Pierre MARGEREL de l’Université de Marseille qui veut bien m’accepter, gelegentlich, dans sa caverne d’Ali Baba, ainsi qu’à Monsieur Alain TONETTO, technicien du MEB (Microscope Electronique à Balayage). Ils m’ont consacré, avec beaucoup de gentillesse, un peu de leur temps afin de me montrer au travers de l’un de mes foraminifères un univers absolument surprenant que je ne connaissais pas.

Je voulais vous en faire profiter par ces quelques images que j’ai pu retoucher avec mes modestes moyens, en respectant la forme. Je vous avoue que les quelques heures passées sur ces photos furent un plaisir rarement atteint pour un amateur comme moi.

Nous partons sur un grandissement à 200 microns puis passons à 20,10 und 5. Ce monde vivant est étonnant, surprenant. Voir Orbulina est une chose, descendre aux Coccolithes et diatomées en est une autre.

Orbulina universa
Orbulina universa
Orbulina universa
Orbulina universa
Orbulina universa
Orbulina universa
Orbulina universa
Orbulina universa

INFORMATIONS lues sur les “cahiers de micropaléontologie” tome 2, der 1977 Yolande Calvez , édité par le centre national de la recherche scientifique (ISBN 2-222-02138-3).

Diagnose d’ORBIGNY 1839

“Coquille globuleuse, sphärischen, Regelmäßige, sehr dünn, ziemlich rau, couverte partout de petits trous. Ouverture arrondie. Farbe : gelblichweiß, dimension 1/2 millimètre.”

Description :

Test calcaire, sphärischen, composé d’une seule loge, contenant le plus souvent à l’intérieur une coquille globigériforme délicate, composée de loges disposées en spire trochoïde. Ornementation formée par de très nombreux pores disséminés sur toute la surface du test, eine große, les autres plus nombreux et plus petits et séparés les uns des autres par de petites aspérités. Aucune ouverture spécialisée n’est visible. Dimension : 0,60 mm. Am Leben, la coquille est hérissée de longues et minces épines calcaires très délicates qui se brisent très facilement.

Distribution actuelle:

Orbulina universa est une espèce très répandue dans les eaux subtropicales, tropicales et tempérées chaudes du globe. Son abondance décroit rapidement dès que l’on atteint la limite des eaux froides. On rencontre Orbulina universa de 10 à 30° C avec une fréquence maximale entre 17 et 23 ° C.