Archives de catégorie : voyage

-MES PHOTOS DE SABLES-

 

 En vente sur demande.

( série 1 )

 

Photo d’un sable très rare de NAMIBIE récolté en plein désert dans le secteur de Sandwich Harbor.   Agrandissement sans bordure possible. Prix, taille et qualité à votre choix sans problème jusqu’à 1,5o mètre, me contacter.

 

 

Photo d’un sable des Açores. Ile de Faïal

 

Agrandissement d’un sable d’Islande. Plage de Budir

 

Agrandissement d’un sable au sud de la Libye. Volcan Namus

 

Photo d’un sable de Hawaï.  Green sand beach sur big island.

 

Tirage en 60×80 d’une photo d’un sable du Rayol canadel en France

 

Photo d’un sable de la plage de KUKUP à Java en indonésie.

 

Pour un agrandissement important nous proposons aussi ce montage en tirage sur dibond.   Me contacter pour tout renseignement je reste à votre disposition.Bernard   Remaud.

 

MAYOTTE – Richesse et beauté de ses sables.

Je n’ai que 25 sables de Mayotte mais quelques uns sont assez riches en Foraminifères et  ne manquent pas d’intérêt.

De toute Façon tous les sables sont beaux alors autant faire quelques photos. Je vous en présente une quinzaines de cette région

14-09-29_Mayotte.-ilot-blanc.« L’ilot blanc » au sud est de Mayotte.     Continuer la lecture de MAYOTTE – Richesse et beauté de ses sables.

QUARTZ BETA OU ALPHA ????? UN SABLE A SURPRISES

 

C’est un passionné de sables, de minéraux et autres qui m’a envoyé un sable… pas si ordinaire que ça  et ma surprise a justifié quelques photos afin de vous faire profiter de ces beaux petits grains particuliers.

Ce sable vient de la cascade du Géhard dans la région de Plombière les Bains. La vallée du Géhard se trouve en contrebas du plateau de Girmont de Val d’Ajol dans les Vosges.  (environ 24 km à vol d’oiseau au sud d’Épinal) Un rayon de soleil ne peut pas empêcher l’endroit d’être très humide, glissant et dangereux pour un amateur de sables.IMG_6752-cascade-du-Gehardphoto Paul Rolet.

Je ne suis pas qualifié pour vous parler des origines volcaniques du secteur qui seraient du permien soit -300 à -250 MA. Les quartz de forme bi-pyramidale exagonale trouvés dans ce sable sont-ils Alpha ou Béta, seule une analyse scientifique pourrait le confirmer. Les températures de cristallisation et les phénomènes de paramorphose transformant l’un vers l’autre me sont inconnus.

Par contre ces petites pyramides sont magnifiques et je vous invite à les regarder. Tout d’abord vous allez voir un sable ordinaire ou l’on voit difficilement les petits quartz par ici ou par là, mais le champs photographié est de 35 mm environ.  Regardez la suite. cascade-8-PE-W6sable de la rivière « le Géhard » avec ces quartz bipyramidaux.

Continuer la lecture de QUARTZ BETA OU ALPHA ????? UN SABLE A SURPRISES

Sable rare de NAMIBIE

 

On trouve du Quartz de toutes les couleurs, blanc, noir, jaune, gris, vert ou verdâtre,  rouge ou rosé, bleu clair, transparent etc… et dans le monde entier.

Des amis viennent de me ramener pour la deuxième fois après un raid de 2 mois dans divers pays africains, un sable magnifique composé de grains de quartz de toutes les couleurs. Ce sable particulier vient de Namibie. Il a été raclé sur quelques millimètres d’épaisseur à l’intérieur des dunes entre Walvis bay et Sandwich Harbour. Si vous avez l’intention de vous rendre dans ce secteur je vous donnerais avec plaisir les indications pour un ramassage éventuel que vous ne cesserez pas de regarder derrière votre bino.

Tous ces grains multicolores roulés par le vent en font un sable rare.

Les photos qui vont suivre sont en divers grandissements mais si la première est au rapport 1/1 (24×36) afin de vous montrer tous ces vilains petits grains dans leur apparence tout à fait banale sur le terrain, il est beaucoup plus intéressant et surtout beaucoup plus beau de les voir grossis et sous un éclairage de 3 spots en lumière froide. Cette variété de couleurs est un plaisir pour les yeux

Ces photos ne sont absolument pas modifiées sur le plan des couleurs. Ces sables étant brut de ramassage, volontairement sans lavage, seul un nettoyage des petites salissures à été effectué à l’aide de l’ordinateur.

Pour les 2 grandissements les plus importants c’est un assemblage de  35 et 40 photos  ce qui m’a  permis d’obtenir  ce résultat. Ma vitesse était du1/300 ieme à 800 ISO environ. La plus grande longueur pour la première est de 4 mm et 3 mm pour la seconde (je ne suis pas au 1/4 de mm près pour ce genre d’image, différents essais ayant été faits, sans parler du nombre d’après-midis … seul le résultat m’importait).

14-01-24_Namibie-1-Arfe-PEw6aspect banal du sable sur le terrain en Namibie.

Les couleurs vont devenir maintenant plus éclatantes. Tous mes amis qui ont pu  voir ce sable sous le binoculaire dans mon labo sont restés scotchés et des « laisse moi voir » avec coup d’épaule pour dégager la place, montrait leur impatience.

Continuer la lecture de Sable rare de NAMIBIE

« L’ OBSERVATEUR RUSSE » vous informe

 

Il est vrai que pour « creuser un puits dans le désert avec une aiguille… »  il faut être « très bizarre » et je ne pensais pas que cela puisse avoir une quelconque similitude avec  le fait d’être « arénophile », passionné par les sables du monde. Tout ceci est plein d’humour et m’a bien amusé. La première phrase de ce reportage écrit par OGOULBIBI AMANNIYAZOVA Marias dans le journal en ligne L’OBSERVATEUR RUSSE du 15 décembre courant, invite évidemment à lire la suite de l’article.

Ce reportage à été fait à Cavalaire au cours de mon exposition de l’été dernier et si mes remerciements vont bien sur à l’auteur je les adresse également à madame Elena Iakounine rédactrice en chef et monsieur Mikhail  Iakounine directeur de la publication pour l’ avoir publié ce qui ne manquera pas d’intéresser nos lecteurs.

Continuer la lecture de « L’ OBSERVATEUR RUSSE » vous informe

NOUVELLES du KAZAKHSTAN.

 

Suite à mon exposition l’été dernier à Cavalaire, ma collection de sables est agréablement présentée dans un journal du KAZAKHSTAN .
Une journaliste de ce pays, Ogoulbibi Amanniyazova, m’avait rendu visite à la médiathèque de Cavalaire ou j’exposais l’été dernier des sables, des foraminifères, des photos et de nombreux objets  (voir les articles précédents sur cette exposition). Nous avions longuement discuté et ma surprise fut grande il y a quelques jours de recevoir un journal dont un article sur les 3/4 d’une page est consacré à cet interview.

La traduction de cet article est intéressante et amusante. Bien que cela ne soit pas du mot à mot nous en avons respecté la forme et le fond.

Voici quelques photos de ce journal et le texte de cet interview parut au KAZAKHSTAN le premier Novembre.

Continuer la lecture de NOUVELLES du KAZAKHSTAN.