Archives de catégorie : sables

EXPOSITION 2013 A CAVALAIRE ( avant première )

 

Une exposition c’est comme une collection, elle ne se construit pas toute seule. J’ai eu besoin de quelques amis, quelques sableux, que je remercie sincèrement.   Il m’aura donc fallu 5 mois pour la préparer et si 5 jours ont suffit pour l’installer avec un personnel très efficace et compétent de la médiathèque, je souhaite que ces quelques images en avant première vous inciteront à venir voir ces 3700 sables du monde exposés dans cette salle, ces photos, ces tableaux, ces livres, ces foraminifères et ces objets divers.  Deux fois par semaine, le mardi et vendredi après midi en principe je vous montrerai avec ma binoculaire le monde inconnu des foraminifères ou vous guiderai lors de votre visite.

      Exposition gratuite  jusqu’au 30 août:  MEDIATHEQUE de CAVALAIRE

PORT DE CAVALAIRE.

Vernissage le mardi 2 juillet à 19h.

 

 

JE  VOUS  INVITE  A  DÉGUSTER  LE VERRE  DES  AMIS  DU  SABLE.

 Cavalaire-15.06--.25-

Continuer la lecture de EXPOSITION 2013 A CAVALAIRE ( avant première )

Porquerolles island (2). Suite à -62 m. Autres foraminifères sélectionnés.

Autre plongée à l’ouest de Porquerolles sur un fond à -62 mètres. Cela ne dure pas longtemps à ces profondeurs mais les quelques minutes nécessaires à choisir l’ endroit ou ramasser 1,5 kg de sable avec l’espoir d’y trouver de nombreux tests de foraminifères est intense. ( 43  00  703  Nord  06  07  453  Est pour cette plongée )

De retour à la maison, le sable mouillé subit une première approche à la loupe pour se faire une idée sur la pèche miraculeuse ou non. Dans un cas positif  inutile de vous dire le soin apporté au lavage du sable par peur de casser LE foraminifère que l’on ne retrouvera plus jamais. Ce lavage est nécessaire pour éviter les dépôts de sel qui se produisent en séchant sur les foraminifères et qui nuirait au travail photographique ultérieur. Le séchage le plus efficace se fait par étalement du sable sur une épaisseur de 3 ou 4 feuilles de journaux.

La suite n’est pas compliquée. Tranquillement assis derrière mon microscope à raison de 3 heures par jour avec mon poil de pinceau, il m’a fallu presque 2 mois pour trier 1,5 kg de sable à raison de 3 ou 4 grammes environ par opération. Il faut mettre très peu de sable dans un couvercle de petite boite plastique sous microscope pour faire un bon triage. Mais la joie est grande lorsque l’on trouve une ou plusieurs jolies bêtes.

Voici une vue d’ensemble du tri obtenu (mais pas la totalité) de cette plongée et quelques petites bêtes magnifiques en plans rapprochés. N’oublions pas que ces foraminifères ont des tailles qui vont de 1 à 2,5 millimètres en général. Je vous en montrerai d’autres bientôt dans « Porquerolles island (3) ».

Toutes les photos ci-après sont interdites à la reproduction sans une autorisation préalable de ma part.

 

Porquerolles-52-B-

Continuer la lecture de Porquerolles island (2). Suite à -62 m. Autres foraminifères sélectionnés.

Tableaux en sables naturels

C’est un long travail ou il faut beaucoup de patience et de précision. Véritable artiste mon amie Betty m’a confié quelques tableaux que je présente avec beaucoup d’attention lors de mes expositions et qui restent entre temps dans mon show-room. Ne me demandez pas le prix, elle refuse de les vendre. Très peu de personne ont réussi à lui arracher quelques  » toiles » et ce fut un drame sentimental à chaque fois.

Tous ces tableaux ont été faits uniquement avec du sable naturel non coloré. J’ai vu dans ses placards le nombre de petites bouteilles remplies de sables de toutes les couleurs du monde qu’il lui faut pour réaliser ses tableaux sur polyphane. Croyez moi, c’est aussi une collectionneuse dans son genre,  toujours à la recherche de petits grains colorés.

Je vous présente en premier ma Tahitienne qui sent bon le Tamouré.  le dessin fait 255 x 355.

Betty-9

Betty-10

Betty-11

Maintenant , mon Touareg et son proverbe.  « Vise toujours la lune, si tu la rates tu atterriras parmi les étoiles ». Continuer la lecture de Tableaux en sables naturels

MES NOUVELLES BOUTEILLES DE SABLES

 

Elles sont jolies ces petites bouteilles et j’ai trouvé que c’était mieux d’y mettre du sable que des huiles aromatisées pour lesquelles elles étaient destinées. Il est possible de faire une colonne de 1 mètre, 2 mètres, mais attention à l’équilibre.

Pour une présentation particulière, une exposition, l’effet est assuré.bouteille-4-web-6

bouteille-6-web-600

bouteille-7-web-600

bouteilles-3---web-6

bouteille-1.jpg-web-12

bouteille-2-web-600

Dans une bouteille cela fait quand-même quelques milliers de Schlumbergerella floresiana.  Hanzawa 1952

Bernard Remaud.

….DANS UN SABLE DE MADAGASCAR……

….IL  Y  AVAIT…

Sigmohauerina  bradyi,   Amphisorus hemprichi,   Borelis Schlumbergeri…etc…

 

C’est dans un sable de Madagascar que j’ ai trouvé ces quelques foraminifères. Un ami m’avait ramené ce sable de la région de Tuléar au sud ouest de Mada , comme ils disent. Le sable a été ramassé  au SUD du banc de MAHAVATSY qui part au large de  Tuléar et qui descend, presque au petit village de Sarodrano en refermant la baie de Tulear. (plongée à petite profondeur à 10 mètres environ). Les plongées sont assez rudimentaires dans ces endroits et un profondimètre n’est pas la nécessité absolue  en cette période de disette. Vogue la galère. En fonction du récit , d’une certaine expérience des repères et de Google Earth, j’ai situé cette plongée par : 23° 29′ 18″  S.    43° 40′ 34″  E.

Ci-après une jolie palette de quelques foraminifères réunis .

 

foraminifères-de-Madagascar

 

Je vous en présente 3 aujourd’hui.  (d’autres viendront le mois prochain)

Continuer la lecture de ….DANS UN SABLE DE MADAGASCAR……

Sables de plongée à foraminifères

Sable de plongée profonde,  ramassé à coté de l’épave d’un bombardier Allemand, le Heinkel 111, au large de Toulon sur un fond de sable clair à -85 mètres. Ces endroits vierges permettent de retrouver de nombreux tests de foraminifères.FRA-83-65.-épave-Heinkel.-W

 

Autre sable récolté à Mayotte également dans un endroit vierge dans le secteur de M’Tsanga.Mayotte.-M'Tsanga.Web-600.-

Continuer la lecture de Sables de plongée à foraminifères

Calcarina + Baculogypsina = STAR SAND

TAKETOMI-JIMA est une petite ile de 25 km² environ, située au sud ouest du Japon (préfecture d’Okinawa). Sa population de 500 habitants environ a su protéger son environnement en développant une activité touristique légère orientée sur des secteurs comme le vélo, la plage, la relaxation, la plongée ou le char à bœuf.

Takétomi-Jima est connue pour ses plages de sable étoilé, le STAR SAND.

Il s’agit de foraminifères benthiques, Baculogypsina sphaerulata (Parker et Jones 1860) et Calcarina spengléri (Gmelin 1791).

Ces foraminifères se retrouvent aussi aux Fidji, à Guam, dans les Marianes, dans les carolines, en Nouvelle Guinée…..etc…

Ci- après un petit tas de sableTakétomi-Jima--Web-600

 

 

Calcarina spengleri  Gmelin 1791.  Le test est bi-convexe avec des épines radiales indépendantes des loges individuelles. En grossissant les loges supplémentaires viennent sur le coté ventral.

Embranchement : foraminifera d’Orbigny.   Classe : Rotalidia.   Ordre : Rotaliida  Delage et Herouard 1896.   Super famille : Rotaliacea  Ehrenberg 1939.   Famille : Calcarinidae  Schwager 1876.   Genre: Calcarina d’Orbigny 1826.   Temps géologique : récent.Calcarina.-Takètomi.-Web-60

star-sand-takétomi-7-final

star-sand-takétomi-5-final

 

 

Baculogypsina  sphaerulata  Parker et Jones 1860.  Le test ressemble à Calcarina et développe très tôt 4, 5, 6 ou 7 épines plus pointues mais également indépendantes des loges.

Embranchement : Foraminifera d’Orbigny 1826.   Classe : Rotalidia.   Ordre : Rotaliida  Delage et Herouard 1896.   Super famille : Calcarinidae  Schwager1876.   Genre : Baculogypsina  Sacco 1893.   Temps géologique : Récent.  star-sand-Takétomi-Japon

star-sand-takéomi-3-final

star-sand-taketomi-1-texte

 

Ces foraminifères font partie de ma collection.    Cordialement : bernard remaud

 

 

 

COULEURS DE SABLES

Toutes les couleurs des sables existent dans la nature, il suffit de regarder, de grossir ces petits grains au microscope et de les éclairer, pour voir apparaître l’insoupçonnable.
Comme beaucoup d’entre nous ma collection est composée de quelques milliers de sables aux couleurs parfois surprenantes. Je vous en présente quelque-uns aujourd’hui. Les champs photographiés sont de 17,5 mm sur 11 mm environ. D’autres viendront ultérieurement.
Le regard est un bonheur simple et comme nos sables, il ne coûte rien.

 

IDN 087 : Volcan Kawa-Idjen en INDONESIE.
Sable ramassé sur le bord intérieur du cratère.
Tout a été dit ou montré à la télévision sur les travailleurs du soufre de ce volcan.Kawa-Idjen--Web-600--

 

 

MAR 063 : Centre minier de Bou-Azzer à 45km plein sud de Ouarzazate au MAROC. Serpentine au puits n°5MAR-63-mine-de-BOU-AZER.-We

 

NAM 036:  NAMIBIE. Entre Sandwich-Harbour et Walvis-Bay . Sable ramassé à 8 km à l’intérieur de la côte.Namibie-36-web-600-

 

 

GRC 140 :  Ile de Tinos en GRECE. Plage de Pachia-Amos.  Je vous donne en prime  la composition de ce sable.

FER: 12,42733%   ALUMINIUM 22,99279%   SILICIUM 31,2306%   CALCIUM 33,34963sable-de-TINOS-final-comb-+

 

BHS 008:   San Salvador Island aux BAHAMAS.  Plage Colombus.Bahamas-Web-600-

 

 

FRA 987 066:  POLYNESIE FRANCAISE. Quelques milliards d’Amphistégina sur l’ Atoll de TIKEAU aux Tuamotu.                                                                                                         FRA-987-66.-Tikéau.Web-600-

 

EGY 043:  Le désert de grès de COLORED CANYON dans le Sinaï en EGYPTE.Egypte-43-Colored-canyon.-w

 

Je terminerai aujourd’hui sur un sable désiré par tous les collectionneurs bien sur, le GREEN SAND de HAWAII.           On ne se lasse pas de regarder à la bino tous ces grains d’olivine dont Phil nous a parlé longuement dans le bulletin de l’AFA d’octobre 2012 en nous relatant son expédition lointaine entre plages et volcans.Green sand-comb+PE-web-6

 

 

AFA : je vous parlerai dans un prochain article de ces 3 lettres.

cordialement   Bernard REMAUD.

 

 

 

 

 

MINE DE CAP GARONNE.

                                       SABLE MINÉRAL DE L’ANCIENNE MINE DE CAP GARONNE.

Dans le Var au PRADET, située dans un cadre exceptionnel surplombant la Méditerranée, l’ancienne mine de cuivre de Cap Garonne dont l’exploitation s’est arrêtée il y a bientôt une centaine d’années, est devenue un musée ouvert au public depuis 1994.   Du simple touriste aux scientifiques les plus compétents venus du monde entier, plus de 30.000 visiteurs viennent parcourir les galeries et admirer dans de superbes vitrines de nombreux minéraux dont 130 proviennent de cette mine.   14 en particulier ont été découverts pour la première fois au monde à CAP GARONNE.

ci-après un sable de CHALCANTHITE  provenant de Cap Garonne.

chalcanthite de Cap Garonne. Photo bernard remaud.  sablesdumonde.com
chalcanthite de Cap Garonne. Photo bernard remaud. sablesdumonde.com

une visite s’impose.

cordialement.     Bernard Remaud.