Archives de catégorie : Foraminifères

NOUVELLES du KAZAKHSTAN.

 

Suite à mon exposition l’été dernier à Cavalaire, ma collection de sables est agréablement présentée dans un journal du KAZAKHSTAN .
Une journaliste de ce pays, Ogoulbibi Amanniyazova, m’avait rendu visite à la médiathèque de Cavalaire ou j’exposais l’été dernier des sables, des foraminifères, des photos et de nombreux objets  (voir les articles précédents sur cette exposition). Nous avions longuement discuté et ma surprise fut grande il y a quelques jours de recevoir un journal dont un article sur les 3/4 d’une page est consacré à cet interview.

La traduction de cet article est intéressante et amusante. Bien que cela ne soit pas du mot à mot nous en avons respecté la forme et le fond.

Voici quelques photos de ce journal et le texte de cet interview parut au KAZAKHSTAN le premier Novembre.

Continuer la lecture de NOUVELLES du KAZAKHSTAN.

Palmula oblonga, Elphidiella, Frondicularia, Nodosaria et Astacolus (Kobrow)

 

 

NON , il ne s’agit pas d’une huître plate au gout de noisette du Belon (importée par les Romains) en Bretagne mais bien d’un foraminifère:

Palmula oblonga  Roemer 1838.

Son époque remonte à l’Oligocène situé entre l’Eocène et le Miocène il y a 30 millions d’années. La terre n’était pas encore telle que nous la connaissons aujourd’hui et vous pouvez  visualiser l’époque Oligocène sur le site :      http://www.stromboidea.de/?n=People.RonBlakey

Il fut trouvé, ainsi que bien d’autres foraminifères, sur le site de KOBROW dans le Meklenburg en Allemagne. Carrière bien visible sur Google earth au 53° 40′ 07″ Nord  11°49′ 11″ Est ou sur Wikimapia en degré décimal 53.67 N.  11.8 E.

13-11-04_-hesemann-HCPE-2.600

 

13-11-06_-Hesemann-5-HF+PE-600

Continuer la lecture de Palmula oblonga, Elphidiella, Frondicularia, Nodosaria et Astacolus (Kobrow)

Foraminifères des PHILIPPINES.

 

Séparant la mer de SULU de la mer de chine méridionale, l’ile de PALAWAN est une ile des PHILIPPINES tout en longueur dans une orientation S.O./N.E.

Au nord de Puerto Princesa , côté mer de SULU et à 20 km environ,  il y a la baie de HONDA.

C’est là que se trouve « LULI ISLAND » minuscule confetti du monde par 9° 52′ 27 » Nord   118° 46′ 00″ Est.

C’est dans un sable ramassé à quelques mètres de profondeur dans cette mer de cristal que j’ai trouvé ces Foraminifères.

 

voici quelques  Marginopora vertebralis,   Quoy et Gaimard 1830.

 

47 prises de vues furent nécessaires et assemblées pour obtenir l’image suivante.

photo Bernard Remaud. reproduction interdite sans accord.
photo Bernard Remaud. reproduction interdite sans accord.

Continuer la lecture de Foraminifères des PHILIPPINES.

VERNISSAGE DE L’EXPOSITION DE SABLES ET FORAMS A LA MEDIATHEQUE DE CAVALAIRE.

 

20130702_204807

 

 

Ce fut un très beau vernissage en présence de nombreux visiteurs surpris par cette exposition et la variété des sujets présentés.    3700 sables, quelques centaines de foraminifères, des photos, des tableaux, des objets divers etc.. furent regardés avec plaisir et attention.

Je remercie sincèrement madame  ANNICK  NAPOLÉON  Maire  de Cavalaire sur mer, conseillère régionale Provence – Alpes – Côte d’Azur de m’avoir permis d’exposer dans la magnifique salle de la médiathèque sur le port de Cavalaire et madame Valéry GRARD Adjointe déléguée à la culture d’avoir fait un discours d’ouverture de grande qualité sur les sables, leurs origines et leurs devenirs.

053-Cavalaire--jeanine

Je remercie également  Monsieur Senad REDZIC , directeur des affaires culturelles, d’avoir eu la très bonne idée de monter cette exposition et tout le personnel de la médiathèque, Jessica, les deux Véronique, Brigitte,  Nathalie … de m’avoir aidé à la réaliser avec gentillesse et efficacité, car il est vrai que sans eux elle ne serait pas. Continuer la lecture de VERNISSAGE DE L’EXPOSITION DE SABLES ET FORAMS A LA MEDIATHEQUE DE CAVALAIRE.

EXPOSITION 2013 A CAVALAIRE ( avant première )

 

Une exposition c’est comme une collection, elle ne se construit pas toute seule. J’ai eu besoin de quelques amis, quelques sableux, que je remercie sincèrement.   Il m’aura donc fallu 5 mois pour la préparer et si 5 jours ont suffit pour l’installer avec un personnel très efficace et compétent de la médiathèque, je souhaite que ces quelques images en avant première vous inciteront à venir voir ces 3700 sables du monde exposés dans cette salle, ces photos, ces tableaux, ces livres, ces foraminifères et ces objets divers.  Deux fois par semaine, le mardi et vendredi après midi en principe je vous montrerai avec ma binoculaire le monde inconnu des foraminifères ou vous guiderai lors de votre visite.

      Exposition gratuite  jusqu’au 30 août:  MEDIATHEQUE de CAVALAIRE

PORT DE CAVALAIRE.

Vernissage le mardi 2 juillet à 19h.

 

 

JE  VOUS  INVITE  A  DÉGUSTER  LE VERRE  DES  AMIS  DU  SABLE.

 Cavalaire-15.06--.25-

Continuer la lecture de EXPOSITION 2013 A CAVALAIRE ( avant première )

PORQUEROLLES island suite 3

 

Nous nous retrouvons pour cette TROISIÈME  série de photos de foraminifères récoltés à PORQUEROLLES, mon terrain de recherche de prédilection. Pour moi la proximité de cette ile et la variété de mes récoltes suffisent à mon plaisir. Nous sommes donc toujours sur des fonds à l’ouest de PORQUEROLLES à – 62  – 63 mètres sur un retour de courant et à l’abri d’un herbier.

Voici une autre sélection très plaisante.

 

Porquerolles ouest -62 m. photo Bernard Remaud
Porquerolles ouest -62 m.
photo Bernard Remaud

 

Au centre de la photo précédente il y a un magnifique Vaginulinopsis SP. Il mérite une photo en gros plan.

 

Vaginulinopsis SP Photo Bernard Remaud
Vaginulinopsis SP
Photo Bernard Remaud

Continuer la lecture de PORQUEROLLES island suite 3

Porquerolles island (2). Suite à -62 m. Autres foraminifères sélectionnés.

Autre plongée à l’ouest de Porquerolles sur un fond à -62 mètres. Cela ne dure pas longtemps à ces profondeurs mais les quelques minutes nécessaires à choisir l’ endroit ou ramasser 1,5 kg de sable avec l’espoir d’y trouver de nombreux tests de foraminifères est intense. ( 43  00  703  Nord  06  07  453  Est pour cette plongée )

De retour à la maison, le sable mouillé subit une première approche à la loupe pour se faire une idée sur la pèche miraculeuse ou non. Dans un cas positif  inutile de vous dire le soin apporté au lavage du sable par peur de casser LE foraminifère que l’on ne retrouvera plus jamais. Ce lavage est nécessaire pour éviter les dépôts de sel qui se produisent en séchant sur les foraminifères et qui nuirait au travail photographique ultérieur. Le séchage le plus efficace se fait par étalement du sable sur une épaisseur de 3 ou 4 feuilles de journaux.

La suite n’est pas compliquée. Tranquillement assis derrière mon microscope à raison de 3 heures par jour avec mon poil de pinceau, il m’a fallu presque 2 mois pour trier 1,5 kg de sable à raison de 3 ou 4 grammes environ par opération. Il faut mettre très peu de sable dans un couvercle de petite boite plastique sous microscope pour faire un bon triage. Mais la joie est grande lorsque l’on trouve une ou plusieurs jolies bêtes.

Voici une vue d’ensemble du tri obtenu (mais pas la totalité) de cette plongée et quelques petites bêtes magnifiques en plans rapprochés. N’oublions pas que ces foraminifères ont des tailles qui vont de 1 à 2,5 millimètres en général. Je vous en montrerai d’autres bientôt dans « Porquerolles island (3) ».

Toutes les photos ci-après sont interdites à la reproduction sans une autorisation préalable de ma part.

 

Porquerolles-52-B-

Continuer la lecture de Porquerolles island (2). Suite à -62 m. Autres foraminifères sélectionnés.

Mon système d’ascenseur MICROMETRIQUE pour faire les photos de foraminifères

Article en relation avec « microphotographie ». (voir à droite : Archives mars 2011)

 

installation
installation

Pour un amateur et avec du matériel d’amateur pas trop cher,  obtenir des photos nettes de foraminifères en très gros plan est impossible sans l’aide de l’informatique d’un côté et le « bricolage » de l’autre. Les rapports de grandissement sont trop importants pour avoir par une seule photo, un foraminifère net sur toute son épaisseur. Il faut donc en faire plusieurs  (entre 15 et 30)  en déplaçant le plan de netteté pour chaque prise de vue et les assembler à l’aide d’un logiciel. Cela revient à découper (photographiquement) le foraminifère en une suite de rondelles , chaque rondelle étant le plan de netteté. Continuer la lecture de Mon système d’ascenseur MICROMETRIQUE pour faire les photos de foraminifères

Foraminifères trouvés au large de PORQUEROLLES à – 66 mètres. (1)

 

Il m’a fallu beaucoup d’ heures de travail pour réunir tous ces foraminifères. Ils sont sélectionnés (un à un sous binoculaire à l’aide d’ UN poil de pinceau humidifié à l’eau distillée et surtout pas à la salive vecteur de bactéries) dans un sable ramassé au cours d’une plongée à  -66 mètres au large de l’ile de PORQUEROLLES et de la pointe de l’ESCAMPOBARIOU.   Il y avait 1,5 kilo de sable environ récolté à l’abri du courant au pied d’un herbier.   La position GPS  n’ étant pas un secret je vous la communiquerais si vous désirez faire une plongée (par beau temps mer calme) dans ce coin riche en petites bêtes.  Il me reste encore beaucoup de photos à faire car je ne peux pas, sur celles-ci, vous montrer la totalité des foraminifères recueillis. Ces photos sont les résultats de prises de vues successives (entre 20 et 30) assemblées à l’aide d’un logiciel afin d’obtenir une netteté acceptable. Leurs reproductions sont soumises à conditions.
(voir également le lien à la fin de cet article)

 

 

porquerolles.-torpi-général

 

Ci après quelques foraminifères en gros plan.

Une Dentaline

porquerolles.-torpi-60

 

Une marginuline

Porquerolles.-torpi-61

Continuer la lecture de Foraminifères trouvés au large de PORQUEROLLES à – 66 mètres. (1)